Analyse

photo-analyse1photo-analyse2photo-analyse3

Le laboratoire d’Analyse des Denrées alimentaires a été créé en 1980 par le Prof. Émérite Guy Maghuin-Rogister. Dès le début, le laboratoire s’est préoccupé de la mise au point de méthodes d’analyses de résidus de médicaments vétérinaires et autres produits interdits (hormones) dans les produits animaux. Les vingt-cinq ans du laboratoire ont fait l’objet d’une demi-journée d’étude, le 11 mai 2005, intitulée : « Résidus et contaminants des denrées alimentaires : 25 ans de progrès dans leur analyse ». Les textes des conférences ont été publiés dans les Annales de Médecine Vétérinaire, vol. 149 (n°4) et vol. 150 (n°s 2 et 3). 

Pendant plusieurs années, le laboratoire d’Analyse des Denrées alimentaires était laboratoire officiel de contrôle pour l’Institut d’expertise vétérinaire (IEV), et a obtenu, en 1998, une accréditation EN-45001 (norme européenne remplacée actuellement par la norme ISO 17025) pour ses méthodes d’analyses de résidus d’hormones dans la graisse et l’urine d’animaux de production. Il s’agissait à l’époque de l’un des tous premiers laboratoires accrédités de l’Université de Liège. 

Au moment de la crise de la dioxine, en 1999, le laboratoire était un des 4 membres fondateurs du CART (anc. Centre d’Analyse des Résidus en Traces, act. Center for Analytical Research and Technology), centre interuniversitaire fondé pour faire face à la crise en proposant aux autorités belges un ensemble de laboratoires performants pour l’analyse des PCBs et des dioxines dans les aliments. Le laboratoire a alors étendu le « scope » de son accréditation à l’analyse des PCBs. Il a par la suite maintenu son accréditation au sein d’un système de qualité commun à l’ensemble du CART. A l’heure actuelle, l’analyse des PCBs a été reprise par l’AFSCA au sein de ses propres laboratoires, mais le CART est laboratoire national de référence pour l’analyse des dioxines dans les aliments.

En 2011, le laboratoire d’Analyse des Denrées alimentaires, au sein du Département des Sciences des Denrées alimentaires, est toujours spécialisé en analyse et en toxicologie des résidus dans les aliments et en particulier dans l'étude des résidus de médicaments vétérinaires, de contaminants de l’environnement ou formés lors du processus de transformation (antibiotiques, dioxines et PCBs, hydrocarbures aromatiques polycycliques, etc). Ses activités de recherche concernent le développement de méthodes d’analyses physicochimiques (GC et LC/MS), mais également biochimiques, au moyen, notamment , de cultures cellulaires. Les substances étudiées à l’aide de ces tests sont, outre les résidus et contaminants cités plus hauts, les perturbateurs endocriniens : produits industriels ou substances naturelles, susceptibles de contaminer notre alimentation, et qui peuvent perturber le système hormonal. Dans le cadre de projets du pôle de compétitivité wallon WAGRALIM, le laboratoire aborde également des aspects nutritionnels par l’étude de la stabilité des acides gras polyinsaturés dans les aliments. 

Les résultats obtenus durant les activités de recherches menées en collaboration avec le privé, et d’autres universités belges et internationales, en plus de nombreuses activités de consultance pour l’AFSCA et le Conseil Supérieur de la Santé, notamment, permettent d’intégrer et de tenir à jour un certain nombre de connaissances dans le domaine des risques chimiques liés aux aliments, connaissances qui sont délivrées aux étudiants dans le cadre des cours donnés en master en médecine vétérinaire et en master complémentaire en médecine vétérinaire spécialisée.

Contact(s) : Departement des Sciences des Denrées alimentaires Université de Liège Faculté de Médecine vétérinaire Boulevard de Colonster, 20, Bât. B43b B-4000 Liège (Sart-Tilman) Belgique
Marie-Louise Scippo
photo-MLSc-200px
E-mail : Marie-Louise Scippo
Tel : +32 (0) 4 366 40 46

Version imprimable Page mise à jour le 11/07/2013